COVID-19 – Voir les dernières nouvelles et directives de la Ville relatives à la pandémie sur la page stbruno.ca/coronavirus.

Eau potable

Saviez-vous que chacun d’entre nous consomme environ 500 litres d’eau par jour, dans la maison seulement? De plus, c’est durant l’été qu’on gaspille le plus d’eau.

Afin de préserver la qualité et la disponibilité de l’eau potable en tout temps sur le territoire, l’utilisation de l’eau potable est assujettie à une règlementation. Plus d’information.

Contrôle de la qualité de l’eau potable

Au Québec, le contrôle de l’eau potable est régi par le Règlement sur la qualité de l’eau potable. Ce règlement prescrit des normes et des contrôles élevés de la qualité de l’eau qui est distribuée dans les réseaux d’aqueduc jusqu’aux propriétés privées. Plusieurs types de contrôle sont requis, notamment ceux bactériologiques et physico-chimiques. Plusieurs paramètres ou éléments doivent être mesurés pour vérifier le respect aux normes édictées dans le RQEP. Le nombre total d’échantillons est établi sur une base annuelle en fonction de la taille de la population desservie. Ce nombre total est réparti ensuite sur une base hebdomadaire et doit être prélevé à des endroits précis du réseau d’aqueduc. Les résultats de tous ces tests hebdomadaires doivent être transmis dès que disponible au Ministère de l’Environnement et à la Direction de la Santé publique (DSP).
 
Aussi, un bilan annuel de la qualité de l’eau doit être produit par la municipalité et ce, depuis 2013. Jusqu’en 2018, ceux-ci étaient produits par la Ville de Longueuil. Depuis 2019, ce bilan annuel est produit par la municipalité. Tous les bilans annuels sont disponibles ci-dessous :
 
Bilans de 2013 à 2018 : Ville de Longueuil
Bilan 2019  |  Bilan 2020 (à venir)

Présence possible de plomb dans l’eau potable

L’eau potable distribuée par les usines de production d’eau qui desservent les territoires de l’Agglomération, dont celui de la Ville de Saint-Bruno, est d’excellente qualité. Le plomb comme le cuivre qui fait l’objet d’une norme dans le Règlement sur la qualité de l’eau potable RQEP, ne sont généralement pas présents dans les sources d’approvisionnement en eau potable. Ce sont plutôt les accessoires utilisés pour transporter l’eau potable jusqu’aux propriétés qui sont les principales sources d’émission. Ce sont, par exemple, les branchements entre la conduite de la rue et le bâtiment privé, qui sont en plomb ou en cuivre. Dans le cas des branchements faits en plomb, on les retrouvait surtout dans les bâtiments construits entre 1940 et 1950, et pouvant aller jusqu’à environ 1970. Certains types de branchement résidentiel peuvent avoir des soudures au plomb tel qu’utilisé avant 1990.

En vertu du RQEP, un suivi annuel est requis afin d’évaluer la présence de concentration de plomb et de cuivre dans l’eau potable.

Dans le cas de Saint-Bruno, nous prélevons un échantillon dans 20 propriétés différentes à chaque année à cette fin. Les propriétaires sont informés des résultats. Il n’y a eu jusqu’à présent aucun dépassement. Advenant le cas, le propriétaire de l’immeuble en serait rapidement informé ainsi que le Ministère de l’Environnement et la Direction de la Santé publique. Un plan d’action pourrait être requis pour corriger la situation.

Plus d’information

Pour en savoir davantage, visitez la foire aux questions préparée par la Ville de Longueuil : longueuil.quebec/fr/plomb-eau-potable

 

 

Voir aussi