Foire aux questions

 
 
 
 
 
 
 
 

 


1. Collecte 

1.1 Pourquoi une collecte des matières organiques?

 
Pour participer à l’effort collectif
La décision de collecter les matières organiques découle des orientations du gouvernement du Québec qui visent leur bannissement des sites d’enfouissements d’ici 2020. Toutes les villes québécoises doivent atteindre l’objectif gouvernemental. 
 
La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville prévoit collecter environ 1 000 tonnes de matières organiques en 2019. 
 
Pour protéger l’environnement
La valorisation des matières organiques par le compost, le digestat ou le biogaz est une saine méthode de gestion de nos matières résiduelles. Le bannissement des matières organiques des sites d’enfouissement contribue à réduire la pollution (méthane et lixiviat) et à lutter contre les changements climatiques, puisque le procédé de compostage émet moins de GES que l’enfouissement. 
 
Pour lutter contre les GES et diminuer l’enfouissement
En se décomposant, les matières organiques produisent un gaz composé principalement de méthane, dont le potentiel de réchauffement planétaire est 25 fois plus élevé que celui du dioxyde de carbone. Environnement Canada rappelle que 20 % des émissions de méthane au Canada proviennent des lieux d’enfouissement (source : Environnement Canada).
 
Pour une économie verte et durable
Les produits de la valorisation des matières organiques (biogaz, digestat ou compost) peuvent être utilisés comme source d’énergie ou fertilisant en agriculture. 
 
La valorisation des matières organiques favorise donc le développement d’une économie plus verte et plus durable!

1.2 Qui est visé par la collecte?

 
Depuis janvier 2019, les maisons unifamiliales ou les immeubles résidentiels comprenant une, deux et trois unités d’occupation sont desservis par cette première phase de collecte des matières organiques. Il s’agit de plus de 8 000 ménages de Saint-Bruno, soit 77 % du total des ménages, qui sont visés par le nouveau service. 
 
À partir de 2021, les immeubles résidentiels de quatre logements et plus et les industries, les commerces et les institutions (ICI) pourront participer.

1.3 Que se passe-t-il si je ne participe pas?

 
Toutes les municipalités doivent atteindre l’objectif du gouvernement, soit le bannissement des matières organiques des sites d’enfouissement d’ici 2020. La participation de tous les ménages qui ont un bac brun est obligatoire. La réglementation municipale oblige, depuis janvier 2019, le tri des matières pour lesquelles un service de collecte est offert par la Ville. Notez également que les fréquences de collecte des déchets et des résidus verts (maintenant collecte des feuilles et petites branches) seront réduites et que participer à la collecte des matières organiques vous évitera des nuisances. 

1.4 Puis-je retourner mon bac? 

Non. Vous devez garder votre bac, car le tri des matières organiques est obligatoire en vertu du règlement sur la gestion des matières résiduelles. Il est important d’agir collectivement. 
 
Trier, c’est simple
Prenez le temps de vous habituer à ce nouveau service et mettez dans le bac brun les matières qui sont les plus faciles pour vous. Vous verrez que c’est plus simple que vous ne le pensez.

1.5 Que faire si j’utilise déjà un composteur domestique?

 
Continuez! Cependant, il y a beaucoup de matières organiques que vous ne pouvez pas composter à domicile, comme les restants de viande ou de poisson, les os, les friandises ou encore les papiers ou les cartons souillés. Ces matières et bien d’autres pourront désormais être ramassées par la Ville. Ce service sera alors complémentaire à vos habitudes, surtout en période hivernale, alors qu’il est plus difficile de composter à la maison. 

1.6 Que faire si j’ai un broyeur à la maison?

Les broyeurs sont autorisés. Cependant, nous favorisons la collecte des matières organiques, puisque celui-ci permet une bien meilleure valorisation des matières. En plus de nécessiter une grande quantité d’eau, les matières disposées dans le broyeur risquent de boucher vos tuyaux et ceux du réseau municipal, en plus de créer des surcharges à traiter pour nos usines de traitement des eaux usées. Ces usines ont pour fonction première de retourner de l’eau traitée à l’environnement. 

1.7 Quand ont lieu les collectes?

 
La collecte des matières organiques a lieu les mardis. 
 
De décembre à mars, la collecte a lieu une fois aux deux semaines. 
 
Pour les mois plus chauds, soit du début avril à la fin novembre, la collecte se fait une fois par semaine. 
 
Pour connaître l’horaire détaillé de la collecte, consultez le calendrier municipal 2019 distribué dans tous les foyers au mois de décembre 2018. 
 

Matières acceptées ou refusées

2.1 Qu’est-ce qu’on met à l’intérieur du bac roulant brun?

Matières acceptées

Trois questions à se poser :

  • Ça se mange ou c’est une partie de quelque chose qui se mange?
  • C’est du papier ou du carton souillé par des aliments ou ayant servi à emballer de la nourriture?
  • C’est un résidu de jardin (à l’exception des feuilles)?

Si la réponse est oui à l’une de ces questions, c’est une matière organique qui va dans le bac brun.

Pour plus de détails, consultez notre page Web sur les matières organiques.

2.2 Pourquoi les noyaux de fruits sont acceptés et non les coquilles de noix?

Les noyaux de fruit sont acceptés car ils ont un meilleur potentiel de biométhanisation que les coquilles de noix.

2.3 Pourquoi la litière agglomérante est refusée? Quelle est la différence avec les litières de bois ou de papier?

La litière agglomérante est à base d’argile; il ne s’agit pas d’une matière organique.

Retour au haut de la page

3. Bac roulant brun

3.1 Pourquoi avoir choisi un bac de 240 litres?

Parce que :
  • les bacs de 240 litres sont assez grands pour accueillir des résidus de jardins l’été et pour réduire la fréquence des collectes l’hiver; 
  • ils sont plus stables et résistent mieux au vent;
  • ils sont mieux adaptés pour la levée mécanisée, qui permet une réduction des coûts de collecte et qui est plus sécuritaire pour les employés qui effectuent la collecte. 
Notons ici que la Ville de Saint-Bruno a bénéficié d’une importante économie d’argent sur l’achat des bacs roulants et des bacs de cuisine grâce à sa participation à un appel d’offres regroupant plusieurs municipalités. Cet appel d’offres a été initié par l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

3.2 Qui est propriétaire du bac roulant brun?

 
Le bac roulant identifié par le logo de la Ville appartient à la municipalité et son numéro de série est rattaché à la résidence. Il est fourni avec le bac de cuisine. Il est de votre responsabilité de les entretenir. 
 
Le bac est également muni d’une puce électronique associée à la résidence.
 
En cas de déménagement, le bac roulant ainsi que le bac de cuisine doivent rester sur place pour le prochain occupant.

3.3 Que faire si mon bac est abîmé?

 
En cas de perte, de vol ou de dommage, communiquez avec la ligne Info-collectes au 450 645-2919. 

3.4 À quoi servent les évents sur le couvercle et les trous sur le corps du bac?

Ils sont là pour augmenter la circulation de l’air dans le bac et l’évaporation de l’humidité, afin de réduire les odeurs ainsi que le poids du bac. 

3.5 Où placer le bac de cuisine et le bac roulant brun?

 
Vous pouvez placer le bac de cuisine à l’endroit souhaité et où il est facilement accessible, par exemple sur le comptoir ou sous l’évier. 
 
Il est conseillé de placer le bac roulant brun à l’ombre, soit dans le garage ou à l’extérieur à l’arrière ou sur le côté de la résidence. 
 
Pour faciliter la collecte et éviter que le couvercle soit endommagé, lorsque le bac est mis en bordure de rue, les poignées et les roues doivent être orientées vers la maison. 
 
De plus, veillez à : 
  • ne pas placer le bac roulant sur le trottoir ni sur la voie publique;
  • ce qu’aucun véhicule ou objet n’entrave le soulèvement mécanique du bac;
  • ne pas surcharger le bac (poids maximum 100 kg);
  • bien fermer le couvercle du bac;
  • ce que votre bac soit facilement visible et accessible pour l’opérateur.

3.6 Comment distinguer les bacs des différentes collectes?

 
Bac brun = matières organiques
Bac bleu = matières recyclables
Bac gris, noir ou vert = les déchets ultimes (les matières qui ne peuvent être recyclées, valorisées ou détournées des sites d’enfouissement).
 
Pour les matériaux de construction et de rénovation, les résidus domestiques dangereux (RDD) et les appareils des technologies de l’information et des communications (TIC), nous vous invitons à aller à l’écocentre de Saint-Bruno.
 

4. Odeurs

4.1 Comment éviter les odeurs ?

 
Il est possible, surtout en été, que des odeurs émanent du bac car le processus de compostage débute lorsqu’il fait chaud. Pour diminuer les odeurs, suivez le guide des bacs P-R-O-P-R-E-S :
 
Papier journal : utilisez-le pour faire des papillotes avec vos résidus alimentaires ou pour tapisser le fond du bac. 
 
Résidus de jardin : mettez des résidus de jardin et de plate-bande dans le bac roulant brun.
 
Ombre : à l’abri du soleil, le bac est au frais plus longtemps et le risque d’odeurs diminue. Vous pouvez également congeler ou conserver vos restes au frais pour ne les sortir que la veille ou le jour de la collecte.
 
Principe de la lasagne : déposez les matières organiques en alternance avec des résidus de jardin ou du papier journal pour amoindrir les émanations qui pourraient s’en échapper.
 
Rinçage du bac : tout comme pour les autres bacs, un rinçage régulier est nécessaire avec une solution d’eau et de vinaigre ou un savon doux biodégradable.
 
Évitez les liquides : ceci afin de minimiser le détrempage des résidus, de garder le bac plus propre et d’empêcher que les matières gèlent et collent aux parois durant l’hiver.
 
Saupoudrez un peu de chaux ou de bicarbonate de soude à l’intérieur du bac : répétée à l’occasion, cette précaution vous permettra de réduire les odeurs.
 
Rappelez-vous de garder le couvercle fermé en tout temps et de mettre votre bac au chemin à chaque collecte (surtout en période estivale), même s’il ne contient que très peu de matières.
 

Retour au haut de la page

5. Animaux et insectes indésirables 

5.1 Comment éviter d’attirer les animaux sauvages?

 
Voici quelques conseils pour éviter d’attirer les petits indésirables :
  • Appliquez de l’onguent pour la toux à base de camphre (ex. Vicks VapoRub ou Tiger Balm) sur le rebord de votre couvercle.
  • Utilisez une sangle élastique à crochets pour empêcher l’ouverture de votre couvercle. Peu importe le type de dispositif, il doit être entièrement retiré lors de la collecte.
  • Nettoyez régulièrement votre bac roulant à l’aide de vinaigre ou savon doux biodégradable.

5.2 Comment éviter les mouches ou les vers blancs ?

 
Les vers proviennent de mouches qui viennent pondre des œufs sur les matières organiques. Pour prévenir la formation de vers, enveloppez de papier journal les restes de viande. Vous pouvez également congeler vos matières organiques ou les conserver au frais et les sortir que la veille ou le jour de la collecte. 
 
Advenant le cas où il y aurait présence de ces indésirables, vous pouvez saupoudrer du bicarbonate de soude ou du sel, ou les vaporiser de vinaigre. 
 
Assurez-vous en tout temps de bien refermer le couvercle de vos bacs.
 

6. Utilisation des sacs pour les bacs de cuisine

6.1 L’utilisation de sacs de papier dans le bac roulant brun est-elle obligatoire?

Non, l’utilisation de sacs de papier n’est pas obligatoire, mais il s’agit d’une des nombreuses stratégies pour minimiser les odeurs et éviter les insectes.
 
Vous pouvez toutefois déposer dans le bac roulant brun les matières organiques en vrac (sans sacs de papier), mais il est alors suggéré de déposer une couche de papier journal ou de carton dans le fond pour plus de propreté.
 

6.2 Où puis-je acheter les sacs en papier pour les bacs de cuisine?

Ces sacs sont disponibles dans les épiceries, quincailleries et les grandes surfaces.

6.3 Pourquoi ne puis-je pas utiliser de sacs de plastiques compostables ou oxobiodégradables?

Tout d’abord, compte tenu de leur ressemblance, il devient difficile de distinguer les sacs de bioplastique (compostables, biodégradables et oxobiodégradables) des sacs de plastique conventionnels. De plus, le rythme de décomposition des sacs de bioplastique est plus long que celui du procédé de valorisation, ce qui affecte la qualité du compost ou digestat produit. Enfin, les sacs oxobiodégradables ou photodégradables sont tout de même constitués de plastique, auquel un additif a été ajouté pour qu’ils se dégradent plus vite. En ajoutant ces sacs dans les matières organiques, le compost ou le digestat qui résultera du processus de dégradation contiendra des molécules de plastique.
 
En comparaison, les sacs de papier sont faits uniquement de fibres végétales. Ils se décomposent à 100 % et de façon plus rapide que les fibres de bioplastique.
 

7.Biométhanisation

7.1 Où vont les matières organiques collectées à Saint-Bruno?

Les matières organiques sont acheminées à l’usine de biométhanisation de la SÉMECS, située à Varennes. La SÉMECS est la Société d’économie mixte de l’est de la couronne sud. Elle est formée des trois MRC de l’est de la Couronne Sud et de la compagnie Biogaz EG. 

7.2 Qu’est-ce que la biométhanisation?

La biométhanisation est un procédé biologique de dégradation de la matière, qui se réalise sous l’action de bactéries anaérobies (en absence d’oxygène). Il s’agit en fait d’une digestion de laquelle résultent deux principaux produits : le biogaz (méthane) et le digestat (résidu solide).

7.3 Est-ce que le digestat pourrait être redonné aux citoyens?

Non, car le digestat n’est pas « hygiénisé » et pourait contenir des micro-organismes pathogènes (bactéries, virus, parasites). L’épandage de digestat peut seulement être fait sur des terres agricoles, pour des cultures qui ne sont pas destinées à l’alimentation humaine.

7.4 Serait-il possible d’organiser une visite de l’usine de biométhanisation pour les citoyens

Des visites seront organisées éventuellement. Nous informerons les citoyens par le biais de nos outils comme L’infolettre et sur notre site Web.
 

8. Résidus verts (maintenant collecte des feuilles et petites branches)

8.1 Est-ce qu’il y aura encore des collectes de résidus de jardin?

Oui. 
Toutes les matières organiques, incluant les résidus de jardin, peuvent être acceptées dans le bac roulant brun. Toutefois, les quantités sont parfois plus grandes au printemps et à l’automne. De plus, certaines matières comme les branches, le chaume et les feuilles ne doivent pas être mises dans le bac brun. C’est pour cette raison qu’il y aura encore des collectes de résidus verts (maintenant collecte des feuilles et petites branches).
 
L’importance de l’herbicyclage
Parce que les collectes de résidus verts seront moins nombreuses et que l’herbicyclage est bénéfique à tous points de vue, nous invitons nos citoyens à opter pour cette solution écologique et économique. Lorsqu’on laisse sur place les rognures de gazon coupé, elles agissent comme de l’engrais et elles enrichissent votre pelouse, tout en augmentant sa résistance à la sécheresse et aux insectes nuisibles. Par le fait même, vous épargnerez du temps!
 

Plus d’information 

Retour au haut de la page