La ligne d’or

Arts et artistes

Par André Fournelle, 2016

Le travail d’André Fournelle, artiste interventionniste, touche autant la sculpture conventionnelle que l’installation, la performance et le multimédia. Ses performances demeurent associées à l’utilisation de la lumière et aux quatre éléments que sont la terre, l’eau, l’air et le feu. L’effet de surprise qu’il déclenche attire l’attention des spectateurs et les conduit à une prise de conscience sur la réalité les entourant.

L’oeuvre, représentée par deux plans de matière traversés par une ligne de pensée et de réflexion, fait référence à ce haut lieu de culture et de mémoire qu’est la Grande Bibliothèque d’Alexandrie. Voilà pourquoi l’artiste a fait le lien avec la bibliothèque Georges-Brossard.

Ce grand humaniste et artiste indigné produit des oeuvres brillantes et poétiques, issues de pratiques innovantes. Le rayonnement de son art s’étend ici et à l’étranger, dans des institutions telles que le Musée national des beaux-arts du Québec, la Galerie Clara Maria Sels à Düsseldorf en Allemagne, la Chapelle des Brigittines à Bruxelles et l’Hôtel de la Monnaie à Paris. Plusieurs de ses oeuvres figurent aussi dans des lieux publics.

En 2021, il est récipiendaire du Prix Paul-Émile Borduas, le plus prestigieux prix en arts visuels décerné au Québec.

Dans la même catégorie

L’Homme Soleil

Voir la fiche

Alegoria folklorica

Voir la fiche

Un orme pour Gaston, hommage à Gaston Miron

Voir la fiche