Photo : L’Enclume.
Retour

L’église Saint-Bruno

Patrimoine bâti

Plus ancien lieux de culte de la ville, l’église Saint-Bruno sert la communauté catholique francophone, l’une des quatre communautés religieuses historiquement associées à Saint-Bruno.

Il faudra attendre pas moins d’un siècle après l’établissement de la seigneurie pour que Saint-Bruno se dote de sa propre paroisse.

En effet, jusqu’à la fondation de la paroisse en 1842, les habitants de Montarville doivent se déplacer vers les paroisses et églises voisines pour tout service religieux, soit à Chambly et à Boucherville. Une première église et un presbytère sont finalement érigés entre 1849 et 1851 au cœur du village, sur la rue Montarville.

Un incendie détruit toutefois complètement l’église en 1934. En cours d’année, on opte pour la construction d’une nouvelle église sur le même site que la première. Cette église, un ponctuant du paysage montarvillois, est construite dans un style moderne typique des années 1930, qui s’inscrit dans le renouveau architectural religieux québécois notamment instauré par le moine bénédictin français Dom Bellot.

L’église Saint-Bruno est encore aujourd’hui la seule église catholique francophone de la ville. En plus d’elle, on compte sur le territoire trois autres églises : une catholique anglophone, une protestante et, enfin, une baptiste évangélique. Cette diversité dans les pratiques religieuses et les lieux de culte est étroitement associée à l’histoire de Saint-Bruno.

Bibliographie

Demers, Maryse, 1981-1982. La petite Histoire de la paroisse de Saint-Bruno. Archives de la Ville de Sain-Bruno-de-Montarville.

Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003. Église Saint-Bruno. Inventaire des lieux de culte du Québec, Fiche 2003-16-300. En ligne.

Société d’histoire de Montarville, 1992. Saint-Bruno-de-Montarville Fragments d’histoire. Bibliothèque nationale du Québec.

Dans la même catégorie

L’hôtel de ville

Voir la fiche

Le Vieux Presbytère

Voir la fiche

Église St. Augustine of Canterbury

Voir la fiche