Photo : L'Enclume
Retour

La maison Lussier

Patrimoine bâti

Conçue par l’architecte de renom Roger D’Astous pour le compte du comédien Doris Lussier, cette maison constitue l’une des demeures les plus surprenantes du territoire montarvillois.

Construite vers 1966, cette maison est érigée dans le secteur Sommet Trinité, qui doit son nom aux Pères Trinitaires, autrefois propriétaires des terrains constituants, avant leur lotissement au début des années 1960.

Pour la réalisation de cette demeure, Roger D’Astous conçoit une architecture nordique et canadienne reposant sur les principes qu’il a lui-même élaborés. Il accorde une importance toute particulière à la qualité de conception des espaces intérieurs, au traitement extérieur qui assure une protection contre les intempéries, et aux aménagements extérieurs (pergolas, avant-toits) qui favorisent des transitions entre l’intérieur et l’extérieur.

Il est étonnant de remarquer que, malgré sa modernité, la maison Lussier revêt tout de même une allure rustique et campagnarde. Le bardeau de cèdre qui la recouvre entièrement y participe, de même que ses formes dominantes. Les grands toits en appentis ne sont pas sans rappeler la forme de certains bâtiments de ferme typiques qu’on retrouve dans la campagne québécoise.

Doris Lussier et son épouse, Alice Gagnon, ont souvent exprimé leur satisfaction concernant la maison. En février 1975, alors que cette dernière écrivait à l’architecte pour confirmer la vente de leur maison, elle spécifie : « Cette maison restera au fond de mon cœur où je pourrai toujours la reprendre en rêve. »

Bibliographie

Beaulieu, Claude, 1969. Architecture contemporaine au Canada français. Québec. Ministère des Affaires culturelles.

Bergeron, Claude, 2001. Roger D’Astous, architecte. Québec. Les Presses de l’Université Laval.

Lamy, Laurent et Hurni, Jean-Claude, 1983. Architecture contemporaine au Québec 1960-1970. Montréal. Éditions de l’Hexagone.

Dans la même catégorie

Les nouvelles typologies résidentielles

Voir la fiche

La grange-étable à toit brisé

Voir la fiche

L’ancienne gare

Voir la fiche