Saint-Bruno, ville amie des monarques

À l’instar de nombreuses villes québécoises et canadiennes, Saint-Bruno s’est jointe à l’initiative Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki. Par une résolution adoptée à l’unanimité à la séance du conseil municipal du 17 septembre 2019, la Municipalité s’engage à préserver et à améliorer l’habitat du monarque par la mise en place de mesures concrètes. Voir le communiqué.

Parmi les mesures déjà en place, notons la mise en œuvre d’un programme de plantation de l’asclépiade et des plantes nectarifères indigènes dans les emprises publiques, le retrait de cette plante de la liste des végétaux nuisibles dans la réglementation de la Ville et l’adoption d’un règlement visant à réduire l’utilisation des pesticides nuisant aux pollinisateurs.

Cet engagement s’inscrit dans la volonté de la Municipalité de préserver l’environnement et les espèces en péril. Rappelons que Saint-Bruno interdit les néonicotinoïdes depuis le printemps dernier pour lutter contre le déclin des pollinisateurs. 

Une initiative pour agir 

Rappelons que le papillon monarque est une espèce menacée : sa population a chuté de 90 % au cours des deux dernières décennies. Les scientifiques attribuent ce déclin à la dégradation et à la perte d’habitats de reproduction. Les municipalités peuvent toutefois jouer un rôle clé pour la sauvegarde de cette espèce. Afin d’inciter les municipalités à poser des gestes concrets pour protéger le monarque, la Fondation David Suzuki, en partenariat avec Espace pour la vie, a lancé l’initiative Ville amie des monarques au Québec qui vise la mise en place de mesures visant la restauration des habitats du monarque et la sensibilisation des citoyens.

Plus d’information sur l’initiative Ville amie des monarques : effetpapillon.davidsuzuki.org

 

Voir aussi