COVID-19 – Voir les dernières nouvelles et directives de la Ville relatives à la pandémie sur la page stbruno.ca/coronavirus.

Actualités

Un excédent de près de 10 820 000 $ pour 2020

Saint-Bruno-de-Montarville, le 21 avril 2021– Le rapport financier 2020 de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a été déposé lors de la séance du conseil municipal du 20 avril 2021, en conformité avec la Loi sur les cités et villes, article 105.1. Pour l’exercice financier terminé le 31 décembre 2020, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a dégagé un excédent à des fins fiscales de 10 817 527 $ sur des revenus de fonctionnement de 76 458 077 $. Il s’agit de l’excédent le plus élevé depuis que la Ville a été reconstituée en 2006.

Cet excédent de 10,817 millions $ s’explique, d’une part, par des revenus de fonctionnement plus élevés qu’anticipés (+ 4 559 277 $ principalement attribuables à l’aide financière reçue dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, aux droits de mutation et à la vente de terrains industriels respectivement supérieurs aux prévisions de 2 646 036 $, 922 246v$ et de 1 049 276 $) et, d’autre part, par des charges avant amortissement inférieures à ce qui avait été budgété (- 4 401 008 $). En 2020, plus de 80 % des revenus de la Ville provenaient des taxes et des compensations tenant lieu de taxes, soit 62 612 934 $ sur 76 458 077 $. Près de la moitié de ces revenus de taxation, 46 % plus précisément, ont servi à acquitter les factures de quotes-parts, principalement pour l’agglomération de Longueuil.

Les dépenses les plus importantes de la Ville sont les quotes-parts (28 979 381 $), la masse salariale (18 038 097 $) et l’achat de biens et services (10 432 561 $). La masse salariale est en hausse d’environ 0,5 % par rapport à l’année précédente.

Enfin, en ce qui a trait à l’endettement net de l’administration municipale, il est passé de 56,3 millions de dollars en 2015 à 54,2 millions de dollars en 2020, une baisse de 3,6 % durant cette période. Cette diminution aura permis de faire passer le ratio dette/revenus de 89 % en 2015 à 71 % en 2020 et le ratio frais de dette/revenus de 3,3 % à 2,6 % durant la même période.

« La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville est dans une situation financière enviable. Avec tous les développements en cours et ceux à venir dans nos parcs industriels, nous pouvons regarder l’avenir avec optimisme sur le plan financier. Il faudra cependant s’assurer que cette marge de manœuvre financière soit utilisée à bon escient, notamment dans l’amélioration de cet autre bilan, qui est d’une importance capitale, soit celui de la lutte aux changements climatiques », souligne Martin Murray, maire de Saint-Bruno-de-Montarville. 

– 30 –