Actualités

Saint-Bruno protège le cachet de la ville et s’attaque à la spéculation immobilière au pourtour du centre-ville

Saint-Bruno-de-Montarville, le 30 mars 2022 – La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a adopté lors de la séance du conseil du 22 mars plusieurs modifications à son plan d’urbanisme et au zonage, dans le respect du programme électoral de la majorité municipale, et en conformité à sa vision qui est de préserver le noyau villageois et le cachet de la ville et son identité. « D’emblée nous désirons nous attaquer à la spéculation foncière et nous assurer que les projets d’habitation qui voient le jour à Saint-Bruno sont adaptés au milieu bâti », a déclaré Ludovic Grisé Farand, maire de Saint-Bruno.

Cette révision en profondeur des typologies urbaines nous permettra d’éviter des projets de développement ou de redéveloppement dans des secteurs à dominance unifamiliale ou dans des espaces boisés. La Ville modifie ainsi à plusieurs endroits le zonage multifamilial pour favoriser le zonage unifamilial, isolé principalement, et éviter la construction de nouveaux projets qui ne cadrent pas avec le bâti du milieu d’insertion ou qui occasionnent une rupture d’échelle, principalement au pourtour du centre-ville. Le zonage résidentiel du terrain de curling est ainsi modifié pour l’intégrer à la zone du parc Rabastalière. Les activités du club de curling demeurent inchangées. La Ville désire ainsi mieux harmoniser les activités et les usages au centre-ville.  De plus, cette modification permet d’éviter la construction du développement immobilier de quatre étages, dans une zone entourée de résidences unifamiliales isolées.

Un autre projet d’amendement règlementaire a été adopté lors de la séance du conseil municipal. Il vise à harmoniser les hauteurs des bâtiments résidentiels unifamiliaux présents sur le territoire. La Ville souhaite éviter des ruptures d’échelle dans des secteurs dont le cadre bâti est similaire au niveau des hauteurs des immeubles. Ainsi, lors de la construction de nouvelles résidences ou d’agrandissements les hauteurs des immeubles voisins seront prises en considération, au moment de fixer la hauteur maximum du bâtiment.

Les modifications règlementaires tendent à éviter, toutes formes développement inharmonieux et agressif comme il s’est trop souvent produit dans le passé. Précisions que ces changements s’accompagnent d’une actualisation du tableau des densités, et ce en tout respect des seuils minimums de densité prescrit par l’agglomération. La Ville de Saint-Bruno mérite qu’on la protège et qu’on assure à sa population un développement sain en harmonie avec ses valeurs et son identité.

– 30 –