COVID-19 – Voir les dernières nouvelles et directives de la Ville relatives à la pandémie sur la page stbruno.ca/coronavirus.

Actualités

Projet Le Paillasson – Une priorité partagée par tous

Saint-Bruno-de-Montarville, le 19 octobre 2020 – Il ne fait aucun doute que le projet de l’organisme Le Paillasson visant la construction de logements sociaux et abordables dans le centre-ville fait consensus auprès des Montarvillois. Il demeure par conséquent une priorité du conseil municipal et de l’administration de la Ville.

Pourtant, bien que le projet continue de cheminer, beaucoup d’informations contradictoires circulent. Pour plusieurs, il n’avance pas assez vite, notamment en raison du choix du terrain, qui n’est pas encore arrêté.

Rappelons que les conseillers municipaux ont adopté une résolution l’an dernier pour la cession d’un terrain sur la rue de l’Hôtel-de-Ville, mais un nouveau paramètre s’est ajouté depuis : le seuil de viabilité du projet a été fixé par Le Paillasson à 28 unités de logement. Or, selon le Comité consultatif d’urbanisme de la municipalité, le seul terrain cédé par la Ville ne permet pas d’accueillir le concept d’aménagement lié à 28 logements soumis par l’organisme. La Ville a aussi le souci d’analyser ce projet dans une perspective de vision globale pour l’aménagement de ce secteur.

Les faits saillants de la démarche

Avril 2019 – Le conseil municipal de Saint-Bruno adopte une résolution pour céder un terrain sur la rue de l’Hôtel-de-Ville afin de réaliser le projet Le Paillasson.

Août 2019 – Une rencontre de travail permet d’établir les paramètres préliminaires du projet, dont :

  • Les scénarios exploratoires soumis présentent 2 options :
    • 18 unités de logement sur le terrain cédé par la Ville;
    • 33 unités de logement nécessitant l’acquisition d’un terrain supplémentaire;
  • Le projet doit offrir une mixité de taille de logement pour répondre à diverses familles et générations;
  • L’immeuble doit avoir minimalement 4 étages;
  • Aucun stationnement sur le site ne sera disponible.

Février 2020 – Les partenaires font le point sur l’avancement du projet et identifient différents enjeux. À cet égard, il appert que le concept architectural à 5 étages n’est pas conforme au plan d’urbanisme et il est établi qu’un seuil de viabilité est fixé à 28 logements. De plus l’absence d’infrastructure (égout et aqueduc) pour desservir le site est problématique et onéreuse. Pour s’assurer de créer un milieu de vie agréable et stimulant, la Ville souhaite alors la révision du concept et une évaluation de la capacité d’accueil réel du site. Dès lors, la Ville se met à la recherche d’un site alternatif mieux adapté aux besoins manifestés par l’organisme et procède à une analyse comparative des sites.

Avril 2020 – La Ville procède à l’évaluation foncière des sites potentiels et entreprend des discussions avec ses propriétaires.

Mai 2020 – Le comité plénier réitère son engagement envers le projet, son seuil de viabilité de 28 unités de logement, l’atteinte d’une mixité de logements et la nécessité d’offrir un milieu de vie stimulant aux résidents.

Juillet 2020 – La Ville reçoit les études de la valeur marchande des deux sites. Réunis en séance ordinaire, les membres du Comité consultatif d’urbanisme de la Ville émettent un avis unanime en faveur d’un site alternatif retenu et demandent d’explorer d’autres possibilités pour implanter Le Paillasson.

Prochaines étapes

Les partenaires sont maintenant appelés à statuer sur un terrain plus grand qui répond aux besoins. Suivront l’acquisition d’un terrain ou d’une partie de terrain, les modifications de zonage pour autoriser les habituations multifamiliales et l’élaboration d’un concept architectural conforme à la règlementation en vigueur. Bien que le contexte de pandémie complexifie les démarches, tout sera fait pour que l’organisme obtienne un terrain viable.  

« Nous sommes tous impatients de voir naître ce projet collectif. Nous devons impérativement continuer de travailler ensemble pour trouver les solutions qui sauront répondre aux objectifs de ce merveilleux projet misant sur le vivre-ensemble et l’équité entre tous. Je réitère mon appui entier au projet, ainsi que celui des services municipaux comme partenaire important. Notre première préoccupation est de trouver la meilleure solution possible pour offrir la mixité de logements souhaitée par Le Paillasson en se dotant d’espaces d’agréments de qualité. Le site sur la rue de l’Hôtel-de-Ville demeure mon premier choix, même s’il nécessite l’acquisition d’un terrain adjacent », a conclu le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

– 30 –