COVID-19 – Voir les dernières nouvelles et directives de la Ville relatives à la pandémie sur la page stbruno.ca/coronavirus.

Actualités

Des nouvelles de votre ville!

Efficience administrative et réduction de la dette

Dans un but d’efficience et d’optimisation, le conseil a adopté des résolutions visant à réduire la dette brute de la Ville à l’ensemble des contribuables de 5,2M $. La Ville autorise l’utilisation de la réserve pour le remboursement de la dette de 1M $. De plus, 4.2 M$ de différents soldes disponibles provenant des règlements d’emprunt au général seront appliqués entre autres, au rachat de la dette, au programme d’entretien routier 2016, à la reconstruction de la rue Châteauguay ainsi qu’à la reconstruction en partie de la rue Sommet-Trinité. 

Rassemblement boisé des Hirondelles

C’est devant une foule de plus de 200 personnes que le maire Martin Murray a pris la parole ce dimanche 15 mai afin de sensibiliser ses citoyens à la sauvegarde du boisé des Hirondelles et à la protection du patrimoine forestier. Organisée par la Fondation du Mont-Saint-Bruno et réunissant les organismes environnementaux Nature Québec, le Mouvement Ceinture Verte et la Fondation David Suzuki, ce rassemblement citoyen avait pour objectif de s’opposer à toutes formes de développement dans le boisé des Hirondelles. Soulignons que la Ville presse le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), David Heurtel d’agir et d’octroyer un statut permanent de protection au boisé des Hirondelles en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel.

Un geste de plus pour l’environnement : un plan de conservation des milieux humides et autres milieux naturels pour Saint-Bruno

Adopté lors de la séance du 16 mai, le plan de conservation des milieux humides et autres milieux naturels de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville s’inscrit dans une démarche globale de protection des milieux naturels du territoire. Élaboré conjointement en 2013 avec le Groupe Hémisphère, celui-ci a par la suite fait l’objet d’une importante consultation publique au printemps 2014. La version finale tient compte des commentaires exprimés par les citoyens ainsi que de l’avis du MDDELCC.  

Un tel plan permet d’avoir une vision globale des milieux d’intérêt et des enjeux entourant leur conservation. Il a pour objectif d’identifier les milieux humides d’intérêt pour la conservation et les milieux boisés à protéger pour assurer leur maintien. Il vise la protection de 88 hectares de milieux humides, soit 96 % de la superficie des milieux humides répertoriés, ainsi que de 273 hectares de boisés entourant les milieux humides. Celui-ci servira à encadrer le développement du territoire en harmonie avec la conservation de l’environnement. Sa mise en œuvre s’échelonnera sur dix ans et misera sur diverses réglementations, mesures et programmes municipaux ou gouvernementaux, de même que la Ville accompagnera et soutiendra les propriétaires dans leurs efforts de conservation.

Plantation d’arbres

La Ville procédera dès le mois de juin à la plantation de quelque 125 arbres sur le boulevard Clairevue et la montée Montarville et complètera ses plantations à l’automne avec environ 200 autres arbres. Parmi les espèces qui seront plantées, on retrouve entre autres le micocoulier occidental, divers types de pommetier, l’épinette de Norvège, le chêne rouge, le févier, le noyer cendré et le mélèze d’Europe. Les essences sont choisies en fonction de leur résistance aux embruns salins; leur résistance aux vents; la zone de rusticité; le développement de la cime à maturité dans le but d’éviter les élagages répétitifs. La disposition des arbres et la répartition des espèces sur le territoire ont pour but de favoriser la diversité végétale afin d’éviter les infestations d’insectes et maladies.

De drôles de sacs au pied des arbres

Des sacs d’arrosage contenant 56 litres d’eau qui s’infiltre lentement dans le sol pour favoriser le développement racinaire en profondeur ont été disposés par le service d’horticulture de la Ville, au pied de certains jeunes arbres. Ce procédé permet d’économiser du temps et de l’eau. Ils sont mis en place pour quelques jours et seront déplacés par la suite pour servir à l’irrigation d’autres arbres. [Voir photo]

La médiation citoyenne; une avenue simple et saine dans la gestion des conflits!

C’est à compter du mois de juin 2016 que les Montarvillois pourront avoir recours à la médiation citoyenne. Ce projet collectif, administré par l’organisme Justice Alternative Richelieu-Yamaska et soutenu par la Ville de Saint-Bruno et le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), vise la promotion d’une saine gestion des conflits dans la collectivité, basée sur la communication et le dialogue. Que ce soit au sujet du chien, de l’arbre ou de la haie du voisin, d’harcèlement, d’une mésentente entre locataires ou d’un différend avec un commerçant ou un résident du quartier, des médiateurs bénévoles formés et supervisés par l’organisme Justice Alternative Richelieu-Yamaska seront en mesure de soutenir les citoyens dans leur processus de résolution de problèmes. 

Pour plus d’information, consultez notre page stbruno.ca/mediation-citoyenne. Le service sera disponible dès le 1er juin au 450 645-2995.

Coupe-moteur

Sensible à la qualité de vie de ses citoyens, la Ville de Saint-Bruno adopte des mesures qui visent à rendre son milieu de vie agréable et sain. Celle-ci a procédé récemment à l’installation de coupe-moteurs dans 21 camions et camionnettes afin de contribuer à l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Rappelons que selon l’inventaire des émissions de GES, effectué par la Ville de Saint-Bruno en 2014, 94 % des gaz à effet de serre émis par les activités de la collectivité et attribué au territoire de Saint-Bruno, proviendraient du secteur du transport. Le bilan fait état d’une quantité annuelle de plus de 86 000 tonnes équivalentes de CO2. Il faut agir!

Une première ! Le Sommet sur les infrastructures naturelles du Grand Montréal

La Ville de Saint-Bruno sera représentée lors du tout premier Sommet sur les infrastructures naturelles du Grand Montréal par le maire Martin Murray les 16 et 17 juin prochains. Celui-ci agira à titre de paneliste dans le cadre d’une table ronde portant sur le rôle clé que jouent les infrastructures naturelles dans la santé et la qualité de vie des citoyens.  Cette conférence, une initiative de la Fondation David Suzuki et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), en collaboration avec plusieurs partenaires issus du milieu universitaire et de la société civile, a pour objectifs d’identifier des solutions pour protéger, mettre en valeur et développer les infrastructures naturelles sur le territoire du Grand Montréal. Les organisateurs désirent faciliter le dialogue, la collaboration et les partenariats entre chercheurs, décideurs et professionnels afin d’identifier des outils, des stratégies et des actions à mener qui permettront de protéger et développer de telles infrastructures.