Interdiction de se stationner de nuit dans les rues entre 2h et 7h

Aucune tolérance n’est accordée durant les opérations de déneigement. 

Actualités

Centre d’exposition du Vieux Presbytère | De nouvelles expositions dès le 22 janvier

Saint-Bruno-de-Montarville, le 12 janvier 2023 – La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville invite ses citoyens au centre d’exposition du Vieux Presbytère, du 22 janvier au 5 mars 2023, afin d’y découvrir les œuvres de Chloé Beaulac et Myriam Tousignant. Le vernissage des expositions, ouvert à tous, aura lieu le 22 janvier, à 13 h. À cette occasion, il sera possible de discuter avec les artistes.

Chloé Beaulac – La Dérive

Chloe Beaulac - La Dérive

Éolienne, Chloé Beaulac 

Suivant les rives, les cours d’eau et les routes qui serpentent le littoral, deux personnages s’enfoncent dans une aventure imprévue. Beaulac puise à même ses souvenirs personnels et sa documentation photographique d’un « roadtrip » autour du Québec rural pour relater une vision intime d’un territoire mnémonique en transformation. Située à la croisée de la photographie, de l’estampe, du dessin et de la peinture, cette série s’intéresse de manière lyrique et onirique aux rapports complexes et sensibles de l’attachement humain aux lieux, aux projections et réflexions humaines qui y prennent place.

Chloé Beaulac est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia, qui a exposé au Québec, au Canada et à l’international. Elle a été récipiendaire du Prix Télé-Québec de la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières en 2015 et le Conseil des arts de Longueuil lui a remis, en 2022, une bourse de création. Dans le cadre de sa pratique, elle aborde plusieurs thématiques comme la place de l’humain dans la nature, la spiritualité et l’imaginaire relié à la nature, l’histoire humaine racontée, la symbolique identitaire et culturelle hybridée, le territoire en changement. À la manière d’une ethnologue, j’observe et documente les caractères sociaux et culturels, l’histoire, les mythes, les contes, les rituels, ainsi que l’atmosphère qui se dégage de ces lieux.

Myriam Tousignant – Maskipêche

C Beaulac-Maskipeche

La pourvoirie. Photo : Éric St-Pierre

« Regard posé sur la nordicité singularisant le vivre hivernal québécois, Maskipêche donne à une tradition bien connue cette sensibilité que seule la nostalgie intime permet de retrouver : elle crée un écho entre le personnel et le collectif, aller-retour offrant à l’autobiographique la capacité de parler au nous. Les multiples techniques côtoyées pour en arriver aux différentes itérations de cette exposition – estampe, installation, livre d’artiste – rendent tangible la recherche exhaustive de Tousignant pour faire exister de nouvelles représentations de l’hiver et, par la bande, de sa propre histoire filiale », mentionne Galadriel Avon, auteure, travailleuse culturelle, éditrice et coordonnatrice de la Revue Ex_situ.

Myriam Tousignant est impliquée dans le milieu des arts visuels depuis une quinzaine d’années et a participé à plusieurs expositions collectives et solos au Québec. Titulaire d’une maîtrise en arts visuels, elle occupe différentes fonctions dans le domaine culturel (formatrice, médiatrice culturelle et enseignante) en parallèle à l’avancement de sa carrière artistique. Au sein de sa démarche, elle s’intéresse principalement aux arts imprimés et à la poésie visuelle. Sa plus récente exposition solo, Maskipêche, a été présentée dans différents lieux de diffusion au Québec, dont le Centre de diffusion Presse Papier, La Galerie Vincent-D’Indy et dans le cadre du programme Maison de la culture hors les murs de Longueuil. Son travail fait également partie de plusieurs collections privées et publiques. 

Médiations culturelles À la manière de l’artiste

Les amateurs d’art pourront en apprendre plus sur ces deux artistes lors de deux ateliers gratuits À la manière de l’artiste. Les citoyens pourront expérimenter les processus créatifs en compagnie des artistes, de 13 h à 16 h; le 11 février avec Chloé Beaulac, et le 25 février avec Myriam Tousignant

L’inscription pour ces activités est obligatoire, par courriel à l’adresse vieuxpresbytere@stbruno.ca, ou par téléphone au 450 645-2932. Il est à noter que le matériel est inclus. 

Ces médiations culturelles sont possibles grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville dans le cadre de l’Entente de développement culturel.

Nouveauté! Les coffrets Les sens à l’œuvre

Pour la toute première fois, le centre d’exposition du Vieux Presbytère proposera, pour ces deux expositions, les coffrets Les sens à l’œuvre. Ces derniers permettront aux citoyens de faire une expérience artistique inspirée du processus créatif des artistes, dans le confort de leur foyer. Seuls ou en famille, ils créeront une œuvre à la manière de l’artiste grâce au matériel remis. 10 coffrets par artistes seront disponibles à compter du 8 février, et les citoyens désirant en obtenir un devront se rendre au centre d’exposition. Premier arrivé, premier servi.

À propos du centre d’exposition du Vieux Presbytère

Le centre d’exposition du Vieux Presbytère vise la diffusion et la promotion de l’art contemporain auprès des citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville et de la région. Pour ce faire, il accueille des artistes de toutes les disciplines, de manière à confirmer son ouverture à toutes les tendances actuelles. Les artistes de la communauté immédiate et ceux provenant de l’extérieur y sont reçus.