Calendrier des événements

Exposition de l’artiste Marilyne Bissonnette : Douleurs et exaltations

Dimanche 21 janvier au dimanche 3 mars 2024 - Selon les heures d'ouverture du Vieux Presbytère

Centre d’exposition du Vieux Presbytère

Gratuit
Entrée libre

Voir les coordonnées et les heures d’ouverture du Vieux Presbytère

Carton d’invitation

Au travers de cette exposition sculpturale, Bissonnette tente de créer des liens entre les rituels, les normes et les comportements que nous partageons collectivement en tant qu’humain ainsi qu’avec les autres espèces animales. Elle s’intéresse à la nature de nos normes et de nos appartenances qui participe à nous faire converger vers des espaces communs qui transcendent le singulier, sans jamais toute fois le sublimer.

Le vernissage aura lieu le 21 janvier à 13 h, en présence de l’artiste. 
Une médiation culturelle, en compagnie de Marilyne Bissonnette, aura lieu le 10 février à 13 h. 

 

Douleurs et exaltations : entre humanité et animalité I Description du projet

Mes créations artistiques prennent forme par l’entremise de la sculpture et de l’installation. J’organise mes recherches autour des notions de singularité et d’appartenance, celles qui lient un individu à une foule, à une société engendrée par des systèmes bien déterminés. Ces liaisons physiques, canoniques, culturelles ou sémantiques nourrissent mes recherches par le pouvoir qu’elles ont de forger nos acquis et de définir nos identités collectives. Parallèlement, l’art minimal et processuel influence mon travail. Je m’intéresse également aux formes de présentation traditionnelles des œuvres d’art et à l’évolution des celles-ci.

Mon corpus se compose de toiles sculpturales et de sculptures abritant un grand nombre de visages d’animaux ou d’humains en plâtre créés par façonnage, moulage et assemblage. Ceux-ci cohabitent étroitement dans des espaces délimités, formant des groupes aux identités fortes, aux comportements partagés, créant une fraternité commune dépassant l’individu. Pourtant, la différence s’y observe, venant rompre cette harmonie, tout en questionnant cette idée du commun. L’ensemble rassemble un corpus de corps, près les uns des autres, répondant à une norme où la mince différence devient le point d’ancrage de l’identité. Tel un tout, ces êtres partagent à la fois espace et comportements; ce qui influence les uns influence les autres et ce qui bouleverse un individu débalance la foule.

Au travers de ma pratique artistique, je me questionne sur la manière dont les structures et les systèmes modulent nos routines individuelles et collectives. Je m’interroge sur les normes édictées par ceux-ci et comment ils influencent notre manière de traiter notre environnement ou de construire notre identité.

Marilyne Bissonnette